12. sept., 2017

Premier billet

Cher lecteur, cette nouvelle rubrique va servir à parler de tout ce qui ne rentre dans aucune autre catégorie : billets d'humeur, coups de coeur, actualités intéressantes, dernières nouvelles du site...

Une tribune libre, donc. Je vais l'étrenner en évoquant le blog lui-même, sur deux points distincts.

Pour le premier point, je dois m'excuser auprès de vous, cher lecteur, pour avoir modifier un titre sans prévenir personne. En effet, pour résumer l'histoire du catharisme et la croisade qui s'ensuivit, j'avais choisi en premier lieu le titre "Catharisme quesaco ?" pour figurer dans le bandeau de haut de page. J'avais ensuite intituler la page en elle-même "L'épopée cathare" et j'ai rédigé la première partie. Mais lorsque j'ai rédigé la deuxième, j'ai réalisé qu'il n'était pas très commode de lire un article très long, s'il s'étale en longueur sur une seule page. A fortiori, si l'on tient compte de deux faits : 1 - L'hébergeur ne propose aucune flèche "haut de page" pour renvoyer en début d'article. 2 - La suite va comporter encore un, voire deux articles.

Par conséquent, j'ai scindé la page en deux, en décidant de l'appeler par son nom le plus à-propos et en numérotant le nombre de pages, pour établir une continuité.

Le numérique possède ceci en sa faveur, pour le rédacteur, par comparaison avec une publication "papier" : les textes ne sont pas "verrouillés". Il est toujours possible de revenir sur un texte et d'apporter une correction après-coup. Mais le lecteur ne doit pas en faire les frais et sa compréhension ne doit pas en être affectée. Ces quelques explications sont donc nécessaires.

 

Pour le deuxième point, il s'agit, cette fois, du nom du blog en lui-même. Au départ, je l'avais intitulé "le passé est bien présent". Mais je trouvais la formule un peu longue. J'ai donc décidé de la raccourcir avec l'actuelle "le passé au présent", qui est très parlante. Or, il se trouve qu'un antiquaire utilise déjà ce nom pour le site de sa boutique.

Mon blog est très modeste et ne risque pas de lui faire de l'ombre. Cependant, le risque de confusion existe et mine de rien, vous êtes un certain nombre à venir le consulter. Ce dont je suis très heureux, naturellement : il n'est pas un jour, depuis son lancement en version "pro", où il n'y a eu aucune visite et la moyenne se situe à une quinzaine par jour. Pour ne rien vous cacher, il a franchi, à ce jour, le seuil des 300 visites.

Je souhaite donc changer ce titre et le ferai prochainement. Autrement dit : dès que j'aurai trouvé une formule qui convient aussi bien. Je vais y réfléchir et vous préviens donc, cher lecteur, que le nom du blog changera prochainement.

Amicalement,

Marc