Le charme des livres

L'odeur du papier ; sa teinte vieillie, jaunie, passée ; le bruit des pages qui tournent ; la reliure travaillée avec soin, parfois usée, épuisée ; les lettrines désuètes ; le marque-page en tissu... Sauf à être un adepte de l'autodafé, toutes ces petites choses évoquent un univers particulier. Celui des rêves qu'ils procurent, des connaissances qu'on acquiert par leur biais, des émotions qu'ils transmettent. Celui de l'atmosphère studieuse des bibliothèques, de celle, feutrée, des librairies ou des bouquinistes. Neufs ou anciens, romans de gare ou vieux grimoires reliés, chacun d'eux exerce une magie que l'informatique et les écrans ne sauront jamais restituer intégralement.

Dans cet espace seront abordés les bouquins et leur contenu, en particulier tout ce qui touche à la littérature : poésies, textes, leur critique, leur auteur...

Question métaphysique : le fait d'en parler sur un blog internet est-il une ironie du XXIe siècle ou une occasion formidable de continuer à faire vivre le support papier ?

En attendant de répondre à ce sujet de bac philo, je vais utiliser quelques-uns de mes propres textes pour introduire cette rubrique. Parfois ressortis de sous une pile de vieux dossiers. Il ne faut pas perdre le côté terre-à-terre des choses, mais il ne faut pas mélanger les genres pour autant. Je veux dire par là qu'il existe l'aspect littéraire et l'aspect commercial et que ce sont deux choses bien distinctes. C'est pourquoi un autre espace sera créé séparément, consacré à la vente de mes ouvrages. Bonne lecture et, si elle vous sied, n'hésitez pas à vous rendre à la boutique (en cours de création).